lundi 23 avril 2012

Nikica Jelavic

   Débarqué d'Ecosse le dernier jour du mercato hivernal, Jelavic se la régale avec Everton. Déjà auteur de 8 buts en 12 matchs, le croate s'avère être l'une des bonnes surprises de cette fin de saison.


De Split à Vienne, en passant par Waregem





   Jelavic, c'est le genre de mec qui à première vue n'intéresse personne. Aucune anecdote et aucun fait d'arme digne de ce nom. Pour tout vous dire, sa page wikipédia affiche même une section biographie vide. Peu connu du grand public, Nikica a déjà 26 piges quand il signe chez les Toffees fin janvier, et n'a aucune expérience du très haut-niveau. Formé à Hajduk Split au même titre que Slaven Bilic ou Alen Boksic, où il inscrit 8 buts en 5 ans, le natif de Caplijna a du mal à se faire une place au sein de l'équipe type et va alors tenter l'étranger. Après un passage raté en Belgique, c'est finalement en Autriche que le joueur va se révéler. Arrivé en 2008 au Rapid Vienne, il va y laisser sa trace en y inscrivant la bagatelle de 43 buts en 95 matchs. Ses bonnes performances au niveau européen en C3 commencent à faire parler de lui, et le croate s'engage finalement chez les Rangers début 2011. Les choses s'accélèrent: Jelavic score à 16 reprises et contribue largement au titre des Light Blues. C'est même lui qui, la même année, offre la coupe d'écosse aux Rangers en inscrivant le but décisif durant les prolongations en finale face aux catholiques du Celtic dans un old firm des plus bouillants. Une pige d'un an en Ecosse suffit pour que le joueur croate prenne une nouvelle dimension. Moyes flaire le bon coup et le recrute en échange de 5,5 millions de livres.

La confirmation

   Car le manager d'Everton l'a bien compris, Jelavic c'est le type loin d'être exceptionnel, mais aussi très loin d'être maladroit face aux buts quand il s'agit de la mettre au fond. D'abord rarement utilisé, il va très vite se montrer régulier dans ses prestations et même parfois décisif, comme par exemple contre Tottenham où il inscrira le seul but de la rencontre. Auteur d'un doublé face à Norwich, il récidive face à Manchester United, permettant à ses coéquipiers d'arracher le nul dans les derniers instants du match. Précieux pour Everton depuis son arrivée, les statistiques parlent pour lui: Après 9 matchs de Premier League, le natif d'ex-Yougoslavie affiche déjà 6 réalisations à son compteur. Encore ? Depuis que le croate est titulaire à la pointe de l'attaque, les Blues ne perdent plus et sont sur une bonne série de 5 matchs sans défaite. Et si la comparaison peut en faire marrer certains, Moyes n'hésite pas à franchir le pas, en affirmant que Jelavic "lui rapelle Davor Suker". En pleine forme actuellement, il est cependant encore bien loin du niveau et des statistiques affolantes du recordman de buts en sélection croate et meilleur buteur du mondial 98. Olic étant vieillissant, Jelavic pourrait cependant se voir confier les clés de l'attaque croate pendant l'euro 2012. Et avec Modric à la baguette, nul doute qu'il aura toutes les cartes en main pour s'affirmer cet été, et pourquoi pas, se voir offrir l'opportunité de pouvoir évoluer dans un club plus prestigieux dans les années à venir.

1 commentaire:

  1. Merci, pour cet instant de détente footballistique !!! Je ne connaissais pas du tout ce joueur.

    Bon, à quand un article sur le fraîchement couronnée Player of the year ? Ouiiiiii, Mister Rooooobin Van Persi !!!

    Merci

    RépondreSupprimer